Télécharger le programme
Dernière minute...

Marathon des Sciences
Samedi 4 août 2018
<< Retour au programme général

Penser le mouvement : le concept et la métaphore

Samedi 4 à 12h - Centre culturel - Fleurance
Penser le mouvement : le concept et la métaphore Le mouvement est un concept paradoxal. Pour le sens commun, il est le contraire du repos. Et c'est bien ainsi que la physique aristotélicienne le définissait. Mais, depuis l'avènement de la physique galiléenne, le mouvement n'a cessé d'être relativisé, de perdre sa substance. Il n’y a mouvement d’un objet que par rapport à un référentiel donné. Il n’y a donc pas d’opposition absolue entre les états de mouvement et de repos. Pourtant nous ne cessons d'en parler comme s'il existait des "mouvements". Est-ce à dire que c'est une métaphore ? Oui, mais celle-ci est tout aussi paradoxale car "metaphora" signifiait justement "mouvement" en Grec, si bien que la notion se trouve à la source même des intuitions poétiques à l'aide desquelles nous donnons sens au monde. En nous appuyant sur la double philosophie, épistémologique et poétique, de Gaston Bachelard, nous exposerons la dualité du mouvement et les relations qui se nouent entre le concept et la métaphore.

Vincent BONTEMS

Vincent BONTEMS

Vincent Bontems est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure en Lettres et Sciences Humaines, agrégé de philosophie, docteur de l’EHESS en histoire et philosophie des sciences et des techniques. Il est chercheur au Laboratoire de Recherches sur les Sciences de la Matière (LARSIM) du CE). Il est aussi le secrétaire général du Centre international de Synthèse, membre de l'équipe éditoriale de la Revue de Synthèse et l’organisateur de l’Atelier Simondon à l’Ecole Normale Supérieure. Son dernier ouvrage est consacré à Gaston Bachelard : Vincent Bontems, Bachelard, Paris, Belles Lettres (Figures du savoir), 2010.