Festival d'Astronomie de Fleurance

27éme Festival d'Astronomie de Fleurance
Du 5 au 11 août 2017




Maths et physique

Samedi 5 à 13h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Mathématiques : attraction et répulsion en maths

Mathématiques : attraction et répulsion en maths

La théorie des systèmes dynamiques est issue de l'étude mathématique de systèmes physiques, l'exemple le plus célèbre étant certainement le problème des N corps en mécanique céleste. L'évolution d'un système est décrite par le mouvement d'un point qui le représente dans un espace approprié. Dans cet espace, certains "domaines" sont attractifs, et d'autres répulsifs. Nous donnerons de nombreux exemples et montrerons -entre autres- comment ces idées permettent de prouver que l'évolution des systèmes mécaniques est déterministe.

par Jean-Pierre MARCO

Ancien élève de l’ENS de Cachan et Maître de conférence à l’Université Paris 6, Jean-Pierre MARCO est enseignant–chercheur. Ses travaux portent, essentiellement, sur la théorie des perturbations hamiltoniennes, les singularités en mécanique céleste et la complexité des systèmes dynamiques.

Samedi 5 à 14h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Astronomie : Le "Grand Attracteur" n'explique pas tout !

Astronomie : Le

Notre galaxie se déplace à 2,3 millions de km/h. Les astrophysiciens recherchent l’origine de ce mouvement. Des régions de l’Univers particulièrement denses ont d’abord été proposées : le «Grand Attracteur », composé d’amas et de superamas de galaxies. Mais l’analyse ne permettait pas d’expliquer l’amplitude et la direction de ce mouvement. Une étude récente exploitant les mesures des vitesses de plus de 8000 galaxies révèle la présence d’un immense vide cosmique dans la direction opposée à notre mouvement. En exerçant une force résultante répulsive sur son entourage, il influence la trajectoire de notre galaxie et permet d’en comprendre la vitesse et la direction.

par Daniel POMAREDE

Ingénieur-chercheur au CEA Université Paris-Saclay, Daniel POMAREDE est spécialisé dans l’analyse et la visualisation de données à trois dimensions en physique des particules et en astrophysique. En collaboration avec Brent Tully (Université d’Hawaï), Hélène Courtois (Université de Lyon) et Yehuda Hoffman (Université de Jerusalem) il est à l’origine de la découverte du superamas Laniakea.

Samedi 5 à 15h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Physique : Attractive ou répulsive, donnez-nous la force

Physique : Attractive ou répulsive, donnez-nous la force

La notion de force - fondamentale en physique - est notamment à l‘origine des attractions et répulsions entre les systèmes qui la composent. La présentation de cette notion dans le concert de la modélisation de la nature par Newton en 1666 sera suivie par l’étude de certains cas d’espèce comme la gravitation et ses conséquences attractives ou répulsives, pour voir, enfin, comment Lagrange au XVIIIème siècle transforma la force en champ pour le plus grand bonheur de la physique. Ainsi naquirent les puits, les sources, les selles qui ornent maintenant les tableaux des physiciens à travers leurs champs classiques, quantiques et statistiques. Un quart de millénaire d’histoire de la force en physique…

par Jérôme PEREZ

Jérôme PEREZ est professeur au Laboratoire de Mathématiques Appliquées de l’ENSTA-Paristech. Il est aussi chercheur associé à l’IAP et professeur de gravitation au Master 2 d’Astrophysique et d’Astronomie d’Ile de France. Son domaine de recherche est la gravitation classique et relativiste. Fidèle du festival, il y participe chaque année depuis la 10ème édition !

Samedi 5 à 16h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Physique : La stabilité des étoiles, délicat équilibre entre attraction et répulsion

Physique : La stabilité des étoiles, délicat équilibre entre attraction et répulsion

Une étoile est une énorme condensation de gaz chaud. Mais pourquoi est-elle sphérique ? D’où tient-elle sa stabilité ? Pourquoi les étoiles brillent-elles durablement ? Nous verrons que la structure d’une étoile dépend d’un délicat équilibre entre forces attractives et répulsives et comprendrons en quoi une étoile est un réacteur nucléaire confiné et régulé par sa propre gravité.

par Roland LEHOUCQ

Astrophysicien au CEA de Saclay, Roland LEHOUCQ est passionné de vulgarisation scientifique à laquelle il consacre une grande partie de ses loisirs. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques et ouvrages pour le grand public.